Vol retardé : quelles indemnisations ?

Une compagnie aérienne a l’obligation de respecter ses horaires de vols. En cas de vol retardé, les compagnies aériennes ont toutes une obligation d’assistance des passagers.

Vol retardé : quelles sont les conditions pour être indemnisé ?

En cas de vol retardé ou annulé, quelle que soit la compagnie et même en cas d’escale ou de correspondance, celle-ci doit indemniser les passagers, sous certaines conditions.Pour un départ depuis la France, le retard doit être d’au moins 2 heures pour un vol de 1 500 kms ou moins et de 3 heures pour un vol de plus de 1 500 kms dans l’Union européenne. Pour les vols hors Union Européenne, le retard doit être de 3 heures pour un vol entre 1 500 et 3 500 kms et de 4 heures pour un vol de plus de 3 500 kms. En cas de retard de 5 heures ou plus il est possible d’annuler son voyage et de se faire rembourser les billets. En cas de retard de 5 heures sur une correspondance, on peut demander le remboursement du vol retour vers notre point de départ.En cas de vol retardé sur un trajet vers la France depuis un pays de l’Union européenne, de la Norvège, de l’Islande ou de la Suisse, le retard doit être d’au moins 2 heures pour un vol de 1 500 kms ou moins et de 3 heures pour un vol de plus de 1 500 kms dans l’Union européenne. Pour un trajet vers la France et depuis un pays hors Union européenne, le retard doit être de 3 heures pour un vol entre 1 500 et 3 500 kms et de 4 heures pour un vol de plus de 3 500 kms. En cas de retard d’au moins 5 heures, il est aussi possible de se faire rembourser le billet, que le point de départ du vol soit dans ou hors de l’Union européenne. Et en cas de retard de 5 heures sur une correspondance, le vol retour vers notre point de départ est remboursé quelque soit le pays de départ.

En quoi consiste l’obligation d’assistance des compagnies aériennes ?

L’obligation d’assistance des compagnies aériennes inclut une prise en charge des passagers gratuite en attendant le prochain vol. La compagnie doit fournir aux passagers retardés des rafraîchissements, la restauration et 2 communications. Les frais d’hôtel et de transfert entre l’hôtel et l’aéroport en cas de départ du nouvel avion le lendemain ou plus tard sont pris en charge (ou remboursés) par la compagnie.Un indemnisation est en outre accordée dans le cas d’un vol retardé de plus de 3 heures. 250€ pour un vol de 1 500 kms ou moins, 400€ pour un vol de plus de 1 500 kms dans l’Union européenne, 400€ pour un vol entre 1 500 et 3 500 kms, 600€ pour un vol de plus de 3 500 kms. Certaines circonstances excluent l’indemnisation : météo, grève des contrôleurs aériens (mais pas une grève du personnel de la compagnie). Vous devez envoyer votre demande d’indemnisation par courrier recommandé avec accusé de réception à la compagnie aérienne dans les 5 ans suivant le vol retardé.

Air France, KLM, etc. : quels recours en cas de litige ?

En cas de vol retardé, contactez en premier lieu le service client de votre compagnie aérienne pour obtenir assistance. Vous trouverez leurs coordonnées sur leurs sites : Air France, KLM, Easyjet, HOP!, etc.Si la compagnie refuse de vous indemniser, ou si vous souhaitez contester le montant de l’indemnisation accordée, adressez un recours à la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).Si vous n’obtenez pas satisfaction, vous pouvez saisir le tribunal.

Vous aimerez probablement
Accident de voiture responsable : comment agir ?

Laisser une Réponse