Livraison Carrefour et produits périmés : que faire ?

Carrefour est une marque distributeur engagée, notamment dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. En effet, lorsque l’on y réfléchit, de nombreux produits se consomment après la date de péremption. Cependant, il faut tout de même rester vigilant sur certains produits.

La réduction du gaspillage alimentaire dans les distributeurs 

Un « pacte » a été signé par 38 distributeurs, fédérations professionnelles, associations de consommateurs et industriels de l’agroalimentaire. L’objectif étant de lutter contre le gaspillage alimentaire via une meilleure « gestion et compréhension des dates de consommation ». Carrefour, Cora, Monoprix, Leclerc ou encore Intermarché sont au nombre des signataires pour la grande distribution. Ces engagements reposent sur quatre idées principales : « éduquer et sensibiliser l’ensemble des publics », « clarifier la différence entre DLC (Date Limite de Consommation) et DDM (Date de Durabilité Minimale) auprès des consommateurs », « optimiser la valorisation des produits exclus des circuits de vente » et enfin « collaborer entre acteurs du secteur pour harmoniser les bonnes pratiques et optimiser les flux de distribution ». La DLC s’applique sur des denrées périssables (jambon, viande, saumon fumé…) et indique sur l’emballage du produit qu’il est « à consommer jusqu’au… ». À l’inverse, la DDM porte sur les gâteaux secs par exemple ou les boîtes de conserve : la mention « À consommer de préférence avant … » y est inscrite. Une fois la date passée, à part une perte de saveur, il n’existe aucun risque à déguster le produit.

Entre DLC et DDM, la vigilance ne doit pas être la même

Réglementairement, les produits peuvent être commercialisés jusqu’à la date de la DLC (date limite de consommation). L’usage du retrait des produits des rayons plusieurs jours avant la date limite est laissé à la libre appréciation des enseignes. Si vous trouvez en rayon un produit dont la DLC est dépassée, ou que l’on vous livre un produit périmé, signalez ceci au responsable du magasin et faire une réclamation Carrefour. En effet, cela peut être dangereux, avec un risque d’intoxication alimentaire, sauf si cela ne vous pose pas de soucis dans la limite où la date de péremption n’est pas trop ancienne. Tout dépend du produit, il faut être vigilant tout en étant pas dans l’exagération. Vous pouvez consulter notre article concernant l’intérêt de faire une réclamation auprès d’une marque. Concernant les produits avec une DDM, ils peuvent être commercialisés après la DDM (ex DLUO). Ils ne sont pas dangereux pour la santé. Dans ce cas, l’enseigne n’est pas en tort du point de vue réglementaire. Donc si lors d’une livraison, un produit a une date de péremption dépassée, ce n’est pas grave. Cependant, dans la pratique, « les enseignes font du zèle ». Elles retirent les denrées non périssables des rayons à l’échéance de la DDM. Lorsqu’un produit est « oublié » en rayon, il n’est pas rare qu’elles fassent un geste commercial. En outre, Carrefour, depuis l’année dernière, supprime la DDM de certains de ses produits (sachets de bonbon, sucre, sel, vinaigre). L’entreprise souhaite étendre ce procédé sur le miel, les pâtes, les farines, les légumineuses et les produits céréaliers.

Les bonnes actions de Carrefour concernant les produits périmés

Enfin, l’aide des partenaires n’est pas neutre pour Carrefour. L’application Too Good To Go en fait partie. Elle permet aux consommateurs de récupérer les invendus du magasin de leur choix. En six mois, 500 000 paniers de l’enseigne ont ainsi été vendus via l’application. Ils contiennent chacun cinq produits au minimum, dont la valeur faciale est de 12 €, vendus 3,90 €. Concrètement, consommer des produits périmés est un choix. Pour certaines d’entre eux, il n’y a aucun risque, par contre il ne faut pas jouer avec le feu pour les produits frais par exemple. Il faut aussi penser à la réduction du gaspillage alimentaire et à la bonne cause que défend Carrefour. Cependant, cela doit rester un choix et une option à cocher en cas de livraison. N’hésitez pas à aller voir l’ensemble des engagements Carrefour sur le site Internet de Carrefour.

Laisser une Réponse